hors jeu

Spectacle-débat contre les discriminations et le harcèlement chez les jeunes

Pop’s et Dusty sont inséparables. Désinvoltes, drôles, populaires, rebelles… En apparence ils sont tout ce qu’on peut rêver d’être au lycée. Leur grand jeu ? Faire des blagues, sur tout et tous. Mais tranquille c’est juste pour rire, ça ne fait de mal à personne.

À moins que…

Et si les mots n’étaient pas que des mots ? Et si rire c’était participer à quelque chose de finalement pas si drôle ? Quand on devient soi-même le sujet d’une discrimination, les enjeux diffèrent et l’évidence s’impose.

Entre rire et harceler, entre blaguer et discriminer, la limite est souvent plus proche qu’on ne le croit et une fois cette limite atteinte, il n’y a qu’un pas à franchir pour être hors-jeu.

Hors Jeu est un spectacle en prise directe avec la réalité des discriminations et du harcèlement chez les jeunes.

Son écriture a puisé dans les témoignages d’enseignants et accompagnants pédagogiques (infirmières, CPE,…) sur des situations dont ils ont été les témoins directs ou indirects au lycée.

Ces témoignages ont été recueillis lors d’interviews téléphoniques réalisés par les auteurs eux-mêmes mais aussi à partir des retours d’expériences rassemblés par Lou Tordjman lors des sessions de formation « Gestion des élèves et des groupes difficiles » qu’elle anime depuis 8 ans auprès des équipes pédagogiques des lycées agricoles de France.

Sur cette base, les co-scénaristes Fred Lecat et Dimitri Dubreucq ont travaillé en concertation pour créer une histoire sur-mesure mêlant harceleurs, harcelés, «populaires», «invisibles», jeunes et adultes dans des jeux qui ne sont jamais sans conséquences.

Hors Jeu est un spectacle ancré dans la réalité avec pour interprètes principaux deux jeunes comédiens de 5 ans à peine plus âgés que les spectateurs. Un facteur d’identification déterminant dans la réception du spectacle.

Avec les comédiens « seniors » jouant les adultes de l’histoire, ils abordent, sous de multiples personnages, de nombreuses situations difficiles. C’est pourquoi, en contrepoint de la dureté du sujet, nous avons utilisé les leviers de l’humour, de l’émotion, mais aussi de la comédie musicale qui, elle, pose un cadre fictionnel et démontre auprès d’un public parfois « méfiant » une véritable exigence et maîtrise professionnelle.

Hors Jeu dure 45 mns : un timing suffisamment long pour une progression psychologique des personnages et une identification des spectateurs avec tous les protagonistes ; mais aussi un timing suffisamment court pour permettre ensuite un débat avec le public.

Si le spectacle évoque de nombreuses situations vécues, il raconte surtout une histoire avec un début, un climax, un dénouement : celle de Pop’s et Dusty, les moqueurs inséparables. Hors Jeu est donc conçu en 3 actes dont les deux premiers sont introduits par un chant à deux voix.

Acte 1 – Les Populaires commence avec le chant entraînant et drôle de nos deux rois de la vanne. Tout l’acte montre ensuite la virtuosité verbale et l’aura des deux jeunes : effet garanti sur le public. On y découvre aussi leurs failles qui auront un impact sur le cours de l’histoire.

Acte 2 – Les Invisibles, soit tous ceux qui ont subi les moqueries et le dédain des Populaires. Introduit par un chant émouvant de Chloé et Hugo, deux souffre-douleurs, il montre la valeur et la proximité des invisibles. À partir de là, les jeunes, conquis dès l’acte 1, cessent de rire pour porter une oreille attentive à ces histoires dont certaines leurs ressemblent.

Acte 3 –  Les Conséquences, l’acte final où un retournement de situation démontrera que de Populaire à Invisible, il n’y a parfois qu’un pas qu’il est facile de franchir pour se retrouver soudainement Hors Jeu.

conception
Lou Tordjman

textes 
Fred Lecat & Dimitri Dubreucq

mise en scène
Dimitri Dubreucq

paroles des chansons
Léa Dubreucq

avec
Léa Dubreucq
Fred Lecat
Rémi Palazy
Lou Tordjman